top of page
  • Photo du rédacteurLaura

Les émotions et nous


les émotions de base

Une émotion est par définition un état intense et passager, c’est un messager, face à un stimulus. On a tendance à la confondre avec un sentiment qui est une construction et se constitue sur des mélanges d’émotions qui continu en l’absence de stimulus.


Une émotion par nature dure quelques minutes, si elle est écoutée, si au contraire elle est enfouie ou rejetée, elle va s’intensifier. Par exemple une colère non accueillie peut se transformer en ressentiment et t’impacter durablement.


Nous avons 6 émotions de base, toutes les autres découlent de celles-ci :

  • la peur, elle est là lorsque tu te trouves face à une situation de danger. Le danger peut être réel (tu es face à un crocodile) ou construit sur tes expériences passées (peur que l'expérience se répète). Il existe 3 types de réactions instinctives face à la peur : le combat, la fuite ou la paralysie.

  • la colère, elle révèle que tes limites ont été dépassées, par toi-même ou par l'extérieur. C'est une énergie qui pousse à l'action.

  • la joie, c'est une émotion chaude, elle te remplit le cœur et te fait vibrer. Elle te montre le chemin vers ce qui te rend heureux.

  • la tristesse, elle te montre qu'une part de toi se sent "grise". Cette part de toi, te montre ce qui n'est plus en accord avec toi, une relation, une situation, une personne ...

  • le dégout, c'est un instinct de répulsion, quelque chose ou quelqu'un que tu rejettes. Tu fronces le nez, tu ne peux plus "sentir" le stimulus.

  • la surprise, elle est furtive et ouvre la voie à une autre émotion. C'est l'énergie de l’étonnement, de la nouveauté soudaine.


Il est important de savoir accepter nos émotions et leur légitimité. Toutes nos émotions enfouies s’accumulent et lorsque la limite est atteinte notre corps va décharger : c’est l’effet cocotte-minute.

Lorsqu’une émotion vient taper à la porte, accueille là : ne te juge pas, « je ne devrais pas ressentir cela » n’est pas une pensée qui a sa place, tu as le droit de ressentir ce que tu ressens. Sois à l’écoute de ce que ton corps ressent par rapport à elle, quel est son message, à quel stimulus est-ce qu’elle réagit. Remercie-la et demande-toi de quoi à tu besoin à ce moment-là : de sourire, de rire, de protection, d’affirmer tes limites, de dire non, de calme, de réconfort, de pleurer …


Accueillir et comprendre tes émotions, te permet de réagir en conscience et en accord avec toi-même et tes limites.


Tu veux apprendre à sortir de l’effet cocotte-minute ? Contacte-moi et on en discute ensemble.

23 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page